Archives pour la catégorie Présentations

Un écovillage, qu’est-ce que c’est ?

Ecovillage_WP

Image repiquée sur le groupe « projet EVA » Oeuvre collective, reprise avec l’accord de Charles Fontaine

 

Comme le nom l’indique, nous avons « éco » pour écologie, et « village« , c.a.d, un lieu regroupant un certain nombre d’individus, mais pas trop, afin de garder une dimension humaine et conviviale réelle, vivant au plus près de la nature, d’une façon la plus autonome possible, produisant son alimentation, son énergie, en ayant sa propre petite école (type Montessori ou équivalent) et privilégiant le « local » avant tout.

 

 

La France, état des lieux :

En France, pas encore d’écovillage réellement, nous trouvons des « écolieux », beaucoup et de plus en plus, regroupant 4, 5 … 20 familles, mais pas beaucoup plus, nous avons aussi des villages qui se mettent au vert avec des maires et des citoyens impliqués, co-responsables et conscients … mais pas beaucoup non plus …

Quelques villes s’engagent également vers une « reverdisation » des lieux publics, quelquefois en partenariat avec des mouvements écolos tels que les Incroyables Comestibles ou d’autres associations engagées sur le terrain … patience, patience ! …

Le réseau des écovillages français :

Je vous en ai parlé brièvement dans l’article de présentation de ce blog. Le réseau français des écovillages est apparu en France dans les années 98/99 , un peu après la création officielle du réseau International, qui démarra aux USA dans les années 80.

Au départ issu des mouvements « babacools » des années 70, le réseau international s’est structuré et organisé au fil du temps et occupe une place importante dans les mouvements altermondialistes internationaux.

Le fil conducteur, l’ E C O L O G I E  !!! et tous les engagements, remises en question que cela implique. Ici le mot écologie n’est pas un terme de propagande marketing mais bien un réel art de vivre prônant une profonde harmonie avec le vivant, la nature, les animaux et l’Être humain … les autres et soi-même… car il ne suffit pas de se mettre un étiquette sur le front pour « paraître » écolo, il faut le vivre de l’intérieur et le véhiculer dans ses pensées, paroles et actes de tous les jours.

Nous abordons là des notions de « prises de conscience  » pas seulement philosophiques mais également spirituelles.

Sans rejeter la « société » dans laquelle nous avons grandi et évoluons et espérons évoluer encore, nous sommes plus dans une démarche de « coCréation de Notre Nouveau Monde » où la parole du citoyen serait entendue et même attendue … quel qu’il soit … et suivie d’actes, de mises en oeuvre, d’expérimentations … des « mini-sociétés » où les textes constitutionnels seraient en constante évolution afin d’atteindre un idéal d’harmonie.

Les écovillages , c’est un monde parallèle qui se crée chaque jour et qui se compose de diverses « entités » liées par le Coeur et la conscience … c’est un réseau, dont on pourrait faire la représentation à travers la Fleur de Vie.

Certains lieux s’en donnent l’étiquette mais, prudence, ce ne sont, quelquefois, que de pâles usurpateurs … et oui, ce n’est pas facile de quitter nos zones de confort et notre inconscient formaté nous fait souvent reproduire nos comportements de dominateurs/dominés … où le roi « argent » est maître et décideur … et où certains « propriétaires » s’arrogent tout pouvoir …

Argent ??? 

Sujet délicat à aborder, entre ceux qui l’adorent sans le dire et ceux qui le rejettent totalement. L’argent, bien sur, fait partie des outils nécessaires à la création des écolieux et écovillages,  nous vivons en France et devons payer, si ce n’est pas le lieu (don ?), les taxes diverses et variées, les impôts … les charges … La force du groupe c’est justement la rencontre de la diversité, certains des postulants ont un capital qu’ils souhaitent investir et placer dans du solide (murs / activités économiques pérennes), d’autres ont la jeunesse, d’autres seront retraités … la vocation d’un écovillage c’est bien l’UNiversalisme, la solidarité, le partage et l’échange. L’un donne des Euros, l’autre donne de son temps et de sa sueur, de son expérience … L’un n’est pas plus important que l’autre, les deux sont complémentaires.

Les activités économiques au sein des écovillages sont des activités artisanales, artistiques,… liées au tourisme, au développement personnel, à la santé naturelle … Elles permettent aux non-nantis d’être autonomes et/ou de garder un lien social…

La charte :

Une charte c’est un texte rédigé par les protagonistes d’un projet afin de gérer des biens, des personnes et les relations entre ces biens et ces personnes.

Le groupe créé peut s’appuyer sur une trame de charte existante (tout comme des statuts d’association)  et la compléter, modifier, sachant que le réseau des écovillages reste large et ouvert, du moment que les notions d’écologie élémentaire, comme précisé au début de ce texte, sont respectées => Respect de la Nature, respect de l’Animal (vég), respect de l’Être Humain, respect du Vivant en général.

Il y est important d’y définir les moyens de production d’énergie, de remise en état des lieux, les activités économiques souhaitées et celles d’office refusées, la place des animaux « domestiques », les plannings des tâches communes d’entretien … Il faut se projeter dans le lieu à venir en compagnie de chaque personne impliquée, les jeunes, les moins jeunes, les handicapés …

Le groupe « projets écovillages » :

Ce groupe à pour première vocation de faire se « rencontrer » les uns et les autres, via des publications, des commentaires … afin de commencer à se connaître puis, si affinités, se rencontrer en « vrai »,  de nombreuses personnes le font déjà et quelques groupes de projets se sont crées … Super ! …

La vocation profonde de ce groupe est, malgré tout, de mettre en place une réelle structure accompagnante, afin de permettre la création de lieux de vie, écolieux, écovillages … écovilles ? … à plus grande échelle et réussir à ce qu’une certaine « reconnaissance » soit acquise du coté des institutions publiques. Pour cela, l’équipe « moteur » planche sur des moyens logistiques, au sens large du terme, qui permettront à tous, sans distinction, d’accéder à leur rêve de vie plus saine et plus humaine …

Nous disposons, déjà, d’un grand nombre de lieux mis en vente et qui cherchent preneurs, d’une bibliothèque de textes de lois, de montages financiers et juridiques … avons créé des partenariats … ce n’est que le début et c’est avec vous et grâce à vous que ce mouvement pourra grandir.

Rejoignez-nous, adhérez ? … nous avons besoin de vous, quel que soit votre parcours, quelles que soient vos compétences et expériences, vous êtes les bienvenus ;
Contactez-nous sur notre adresse mail  projetsecovillages@gmail.com et présentez-vous en quelques mots ainsi que vos projets … nous y accorderons toute notre attention.

Cordialement.

Marie-Line

Retour